Loosing weight

Il y a 2 ans, me trouvant avec ma mere chez moi a l'appartement, je suis sortie de la salle de bain, et je lui ai dit: tu vas voir. A partir de maintenant je vais maigrir.

Elle m'a regardee surprise. Elle me connaissais. Elle savait que les regimes, j'en avais fait le tour et que j'etais contre. Depuis mes 15 ans, je lui avais supplie de ne plus se meler de mon "probleme de poids". J'avais été mise de force au regime a partir de mes 10 ans et le résultat n'etait pas au rendez-vous. J'ai commence a grossir quand j'avais 8 ans. J'ai fait tous les regimes possibles en commencant par le dietetitien classique, weight watcher, le regime de fruit qui te dechire la langue, le regime hollywood. A 13 ans, on a ete chez un médecin qui m'a donne des pilules. C'etait super, j'ai perdu 17 kg en 3 mois, et je n'avais jamais faim. En plus j'avais parfois le sentiment de marcher sur un nuage... c'etait genial. Mais il faut dire ce qu'il en est. C'était des amphetamines et j'aurais pu en crever. Mais j'ai tres bien maigri, et quand j'ai du arrêter car j'etais arrivee a mon poids, j'etais accro a la sensation de bien-être que me donnait ces petites pilules. Le bien-etre dont je parle venait du fait que tout le monde etait content, j'etais mince, et on me foutais la paix. Evidemment, a part ca, j'étais shootee, mais je ne le savais pas a l'époque. Alors je me suis debrouillee pour en obtenir dans une pharmacie a cote de l'école. Et au final, ca ne m'a pas empêché de regrossir. Heureusement, j'ai tres vite compris que mes kilos etaient emotionnels. Je me rendais bien compte qu'on m'avait un jour cree un probleme qui n'en etait peut-etre pas un mais qui en etait devenu un, et chaque fois que je m'eloignais de ma vie quotidienne, je maigrissais de facon impressionnante. Qu'avec la legerete de mon esprit se manifestait une legerete dans mon corps.

A 18 ans, quand j'ai quitte la maison pour vivre seule, j'ai decide d'aborder le probleme a ma maniere. J'ai ete voir un psy, croyant trouver une solution a mon manque de volonte. Parce qu'apparemment, telle etait la source de mon probleme. En parrallele j'ai pris tous les bouquins que j'ai pu trouver sur le sujet de l'alimentation et des regimes pour trouver lequel me conviendrait le mieux. Apres toutes ces lectures, j'etais experte en alimentation, digestion... J'ai choisi le regime dissocie qui a l'epoque etait connu sous le nom de Regime Montignac. Je separais les aliments, en mangeant de tout et a ma faim...et au bout de 18 mois...rien. A cette epoque je vivais a Bruxelles, j'etudiais la psychologie, et le sujet de mon poids n'etait de loin pas mon plus gros soucis. J'etais comme j'etais. J'aurais prefere etre mince, mais je me satisfaisait de mon physique. Depuis tant d'annees, j'avais attaque le problème avec les solutions que la medecine et la societe me proposaient...Et la balance, qui devait etre ma reference, ne faisait que de me surprendre. Quand j'avais fait attention, je grossissais parfois et vice versa.

A 20 ans, j'ai balance ma balance, et j'ai decide de me faire confiance. Je me suis sentie liberee. Si je n'avais pas la volonte necessaire, il devait y avoir une raison, et cette raison j'allais la trouver. J'ai egalement vire les etudes de psycho pour etre photographe, et je suis partie vivre au soleil ou je suis devenue photographe de studio pour un magazine feminin. Des lors, j'ai toujours ete bien ronde, mon poids variant de quelques kilos vers le haut ou vers le bas. Quand j'etais stressee, ca montait, quand j'etais bien, ca baissait. Mes kilo's etaient emotionnels, et c'est ca ce que je devais regler. Mon corps ne faisait que répondre aux ordres de mon cerveau. Et c'est de la qu'il fallait prendre le problème. Premiere étape: arrêter de juger mon corps mais le regarder et l'analyser comme l'expression de mes emotions. Mes psychotherapies m'ont appris plein de choses, mais ca n'a pas résolu mon problème. On a beau le comprendre, ca ne le résout pas. Donc, J'ai decide de faire mes recherches. Je voulais comprendre comment les emotions fonctionnent, et comment elles s'expriment dans le corps. Dans ma vie professionnelle, je suis passee le glamour pour l'emotion. J'ai vire le studio et ses artifices pour des portraits et du reportage familial en lumiere naturelle. Ca m'a laisse le temps d'etudier. J'ai tout aborde que ce soit du point de vue de la medecine occidentale ou orientale. Le corps et l'energie. En chemin, j'ai rencontre l'hypnose qui m'ont fait découvrir la force de l'imagerie mentale reconnue. La force de l'imagerie, je la vis tous les jours, face aux femmes que je photographie. Ce que j'aime depuis toujours, c'est reveler les autres. Leur montrer ce qu'ils ne voient pas. Depuis que j'ai 12 ans, je maquille mes copines. Alors avec la photo en plus, je m' eclate. Je me suis rendue compte que beaucoup de femmes suite a s'être vues suite a notre seance, passent une reelle transformation. Certaines prennent un choc et se mettent a s'occupper d'elles-memes. D'autres, s'ayant vu belles, ont gagne en confiance en elles. Cette image les habite et les transforme.

Au fur et a mesure, j'ai recherche ce déclic visuel que les femmes ont si facilement a travers mes photos. Bien qu'emotionellement j'etais prete a me voir, materiellement je n'y arrivais pas. Les selfies, ca ne va pas. Les photos posées avec les copines, ca ne le fait pas. Lorsque je photographie une femme pour une seance reveal, toute mon attention est dans la façon dont je prend les images. Pas toute photo est revelatrice. J'ai essaye par la video. C'etait trop d'informations en une fois. Je n'avais que moi et mon miroir.

Le jour ou j'ai reussi a me regarder, j'ai commence a maigrir

Savoir se regarder peut être tout un processus surtout quand l'image de nous-meme a ete baffouee au fil des années. Le processus de l'image de soi commence dans l'enfance et depend de la reconnaissance des autres, donc comme aucun parent n'est parfait, les blessures peuvent remonter a loin. Dans toutes mes etudes, le sujet de la perception m'a evidemment passionne. Et ce que j'ai decouvert a fait echo a quelque chose que j'avais entendu sur les bancs de la faculté de psychologie. "Tout ce que les patients racontent ne sont qu'une interpretation de la realite". Tout ce qu'on voit n'est qu'une interpretation de l'esprit parce que dans la realite scientifique, les yeux sont les capteurs d'image, mais notre conscient ne percoit qu' apres plusieurs etapes d'interpretation et ce qu'on regarde depend de notre cerveau.

Conclusion: si tu penses que

tu es grosse: tu focalises sur tes fesses, ton double menton, tes bourrelets

tu es trop mince: tu focalises sur ton ossature, ton teint

Tu a un gros nez: tu ne vois que ca

ou ...tu ne vois rien car tu ne te regardes pas

Pour se voir, il faut etre capable de se voir dans notre entite. Comme les autres nous percoivent. Avec ce genre de distance. Sans jugement. Se regarder dans son ensemble. Se regarder de facon propre. Et tout commence a partir de la. A ce moment la, le contact visuel propre entre le corps et l'esprit est retabli. On arrive a se creer une image mentale juste, et envoyer le bon message au cerveau.

C'est ce qui m'est arrive ce jour la. Ce fameux jour ou ma mere etait dans le salon. Je sortais de la douche je me suis mise devant le mirroir, et j'ai eu le choc que j'attendais. Je me suis vue. J'ai vu une lourdeur qui n'etait pas moi. J'ai vu ce poids sur mes épaules, mes jambes qui ne travaillent pas assez. Je me suis observee pour arriver a voir comment je suis sans cette lourdeur. Montrer a mon cerveau qui je suis. Et c'est arrive. J'ai reussi a me voir, et ca a fait un déclic. 2 ans apres, je me regarde dans la glace et je me vois. Et mon corps s'est adapte a l'image mentale que je lui ai envoye. J'ai perdu du poids. Je me ressemble.

Je pourrais parler du sujet encore et encore, mais mon idee ici est avant tout de vous faire prendre conscience d'une faculte qu'on a. Et l'ignorer est genant car:

Revenons une seconde a:

tu es grosse: tu focalises sur tes fesses, ton double menton, tes bourrelets

tu es trop mince: tu focalises sur ton ossature, ton teint

Tu a un gros nez: tu ne vois que ca

Quelle image mentale ces personnes envoient-elles a leur cerveau ?

Exactement le contraire de ce qu'elles veulent !

Je n'ai pas beaucoup de photos de moi (le cordonnier et toujours le plus mal chausse), mais voici ce que j'ai trouve. La premiere photo (en vert) a ete prise il y a 2 ans, avant que je me suis servie de l'image mentale. La deuxieme, c'est 6 mois apres. Puis aujourd'hui, 1 an et demi plus tard.

Photo prise il y a 4 ans

photo prise il y a un an

Je serais ravie de repondre a vos questions, donc n'hesitez pas a aller en bas de page et me laisser un commentaire, ou m'envoyer un email.

(desolee pour le manque d'accents dans le texte...je suis en qwerty ;)

Photo credit:

1. Claire Levy

2. Michael Giladi

3.4.5. Self-portrait

#pertedepoids #maigrir #perdredupoids #regime #perdredupoidsfacilement #confianceensoi

Featured Posts